Workplace par Facebook se met aux réseaux sociaux d’entreprises

La plate-forme de communication s’attaque au monde de l’entreprise, face au concurrent leader du marché, Slack, en affichant peau neuve et une nouvelle structure des prix.

download-9

La plate-forme professionnel de Facebook va obtenir une structure de prix officielle et un nouveau nom, WorkPlace. Le service, un outil de communication de bureau hébergé par Facebook, en travaux depuis plus de deux ans sous le nom de Facebook au travail, mais maintenant, la société affirme que son produit est finalement prêt.

pricing

La plate-forme sera vendue aux entreprises par nombre d’utilisateurs, selon la compagnie: après une période d’essai de trois mois, Facebook facturera 3 $ par employé par mois jusqu’à 1000 employés, 2 $ pour chaque employé au-delà jusqu’à 10.000 utilisateurs , et 1 $ pour chaque employé au-dessus de 10.000 utilisateurs.

Le concurrent le plus enraciné sur le marché est Slack: ce service a une version gratuite simplifiée, mais les entreprises qui veulent payer 6,67 $ par utilisateur par mois pour une version pro ou 12,50 $ pour un forfait de luxe. Il n’y a actuellement aucune intention de diffuser des publicités sur cet outil.

Sur le blog de la société, Facebook a déclaré que son objectif était de fournir suffisamment de flexibilité et serait une option intéressante à travers une grande variété d’entreprises, “à partir d’une société de transport qui peuvent maintenant se connecter avec leurs équipages de navires utilisant la vidéo en direct, à une banque qui peut l’utiliser avec ses agences bancaires réparties partout dans le pays”.

Facebook a également réussi à recruter Microsoft pour aider à intégrer l’outil dans la suite Office. Microsoft, qui a acquis un outil de messagerie d’entreprise appelé Yammer en 2012, aidera les entreprises à enseigner aux employés comment utiliser efficacement WorkPlace. Le cabinet de conseil Deloitte fournira des services similaires.

À l’heure actuelle, les entreprises qui utilisent WorkPlace sont Starbucks et Booking.com, ainsi que le Géant des Télécoms Norvègiens, Telenor ASA et la Royal Bank de Scotland. Facebook a dit qu’il finira par exiger des entreprises qui ont aidé à tester le service à payer pour l’application, mais il n’a pas choisi une date à laquelle le service gratuit de ces entreprises se terminera. Les organismes sans but lucratif tels que Oxfam et Save the Children, ainsi que des établissements d’enseignement, vont continuer à utiliser le service gratuitement.

Les profiles WorkPlace sont séparés des comptes Facebook normales des utilisateurs et est invisible à quiconque à l’extérieur de l’entreprise. Pour les co-entreprises, des comptes peuvent être reliés à travers les entreprises afin que les groupes d’employés des deux entreprises soient en mesure de collaborer.

_91753434_6-4eb4970bfe68

L’outil est selon le PFD de Hoosuit très simple à utiliser. En effet, Workplace ressemble exactement à Facebook donc la plupart des salariés des entreprises sont immédiatement familiers au service et aucune formation n’est nécessaire.

Le site officiel de WorkPlace : https://workplace.fb.com/stories/